Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Staple.ch | 22 septembre 2018

Remonter la page

Top

0 commentaire

Brille entre amis politiciens : la loi El Khomri

La loi El Khomri

Le mercredi 9 mars, plus de 200 000 Français ont manifesté contre la loi Travail proposée le 17 février 2016 par Myriam El Khomri, ministre du travail au gouvernement français. Le projet prévoit plusieurs mesures législatives considérées par la gauche et les syndicats comme défavorables aux employés.


 

Le projet de loi de la ministre El Khomri a pour but de lutter contre la hausse du chômage en apportant des remaniements au code du travail. Si les intentions sont louables, la loi fait toutefois grincer des dents la gauche mais également nombre d’internautes regroupés sous la bannière On vaut mieux que ça. En cause, des articles de loi jugés trop avantageux pour les patrons. 

 

La loi Travail prévoit notamment de baisser le taux de majoration minimal des heures supplémentaires, passant de 30% à 10%. Cela signifie que les employés, habituellement payés 30% de plus lorsqu’ils effectuent plus de 35 heures, ne percevront que 10% supplémentaires. Les entreprises bénéficieront également d’un nouveau motif de licenciement, celui de la difficulté économique, les multinationales pouvant alors déclarer leur entreprise en difficulté économique en France sans qu’elle ne le soit à l’étranger. Pour couronner le tout, le forfait-jour, déjà existant pour les grandes entreprises, sera également applicable aux PME et TPE. Ce forfait est considéré comme un moyen de court-circuiter les 35 heures de travail puisqu’il permet de rémunérer les employés en fonction du nombre de jours par an et non plus du nombre d’heures par semaine. Ces mesures ne sont qu’un aperçu d’une collection d’articles qui égratignent quelque peu certains acquis sociaux.

 

François Hollande a toutefois décidé de glisser entre les articles de loi pour le moins libéraux du projet El Khomri, la réforme sociale phare de son quinquennat, le CPA. Le compte personnel d’activité de son nom complet, permet aux Français de consulter leurs droits dans toutes les situations que l’on peut rencontrer au cours d’une carrière, qu’il s’agisse d’une période de chômage ou d’un changement d’emploi par exemple. Ouvert dès l’entrée sur le marché du travail, le compte personnel d’activité est en accord avec la vie professionnelle actuelle qui est devenue bien moins linéaire qu’auparavant. La réforme CPA est alors une étape à ne pas louper et qui ne se représentera pas de si tôt selon Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT (Confédération française démocratique du travail). Malheureusement, cette belle initiative semble absente du débat que suscite la loi El Khomri. 

  

Pour l’heure, les syndicats qui préfèrent le dialogue aux manifestations espèrent appliquer au projet de loi un vernis plus social. En attendant que le projet se transforme en loi, tout reste donc envisageable, et ce non sans moult discussions, pour ne pas dire protestations. 

 

Crédit photo : laetitiablabla


 

Références

Europe 1 : Projet de loi El Khomri

Le Figaro : El Khomri veut développer le référendum d’entreprise

Francetvinfo : Myriam El Khomri défend sa loi

Libération : interview Laurent Berger

Commenter