Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Staple.ch | 19 juillet 2018

Remonter la page

Top

0 commentaire

Etends ta culture : Iris Apfel

Etends ta culture : Iris Apfel

Nonagénaire et fashionista ? Une combinaison rare, mais bien réelle. C’est d’ailleurs le film, sobrement intitulé « Iris », réalisé par Albert Maysles en mars 2015, qui fait le singulier et coloré tableau de cette femme respectée par les plus grands.


 

De multiples facettes composent cette créature aux rides magnifiées par le temps. Car oui, Iris Apfel possède une personnalité éclectique qui a fait tout simplement mouche. Tantôt rédactrice du magazine Women’s Wear Daily, tantôt décoratrice à la maison blanche, mais aussi entrepreneuse, la jeune femme développe sa créativité et son tempérament épicé.

 

Un goût prononcé pour la mode la pousse, avec son mari, Carl Apfel, à créer en 1950 une compagnie de textile : Old World Weavers. Les tourtereaux cultivent leur business avec brio jusqu’à ce qu’en 1992, ils prennent leur retraite. Mais tout n’est qu’un commencement, notamment pour la Lady, qui a su marquer son empreinte dans le milieu très fermé de la mode. Celle pour qui l’homogénéité la répugne a su asseoir son style, à la fois intrigant et séduisant. Et pour cause, étant jeune, la fondatrice des mythiques magasins Loehmann la repère et lui lance : « Tu n’es pas jolie, et tu ne le seras jamais, mais tu as quelque chose de mieux : tu as du style ».

 

Teinté de fierté, Iris Apfel dévoile cette troublante phrase qui forgera sa griffe. Le teint fardé, des lunettes hublots, des vêtements vintage ou de créateurs et une canne pour soutenir sa frêle silhouette plombée d’imposants bijoux fantaisies, voilà ce qui fait Iris Apfel, icône excentrique de la mode. Aujourd’hui, elle se complait à prodiguer des conseils, à apparaître au sein de la jet set, à se préparer pour sortir, à acheter ce qui la façonne; mais surtout dire haut et fort ce qu’elle pense : « Fashion you can buy, but style you possess ». Son anti conformisme fascine, ses mots aussi.

Crédit photo: Vimeo


Références

« Iris » by Albert Maysles

Harper’s Bazaar

Vanitiyfair.com

Commenter